Fondée en 2016, la galerie Eko Sato se veut un espace singulier d’expositions et un lieu de diffusion / réflexion autour de l’art contemporain.

La galerie a pour ambition de soutenir des plasticiens émergents et des artistes étrangers encore peu connus en France afin de les accompagner dans toutes les étapes et aspects de leur carrière. Elle travaille aussi avec des artistes plus établis.

La galerie s’intéresse à différents types de médiums : Sculptures, dessins, installations, peintures.

La Galerie Eko Sato représente Eudes Menichetti, Catarina Rosa, Clémentine Dupré, Florence Brodard, Fred Le Chevalier, Laurent Debraux, Igor Marchal, Ado.

Depuis sa création, la galerie a ainsi organisé des expositions monographiques ou collectives consacrées aux artistes de la galerie, et ponctuellement des expositions thématiques auxquelles prennent part des artistes extérieurs invités.

Souhaitant toucher les champs de la culture et de la pédagogie, propices aux échanges et aux rapprochements entre l’art et le public, la galerie propose en dehors des expositions périodiques, des ateliers pour enfants dirigés par les artistes et accompagnateurs professionnels.

Loin de l’image figée d’un «white cube», la galerie se veut conviviale, un lieu propice au dialogue et à la réflexion.

La galerie a participé aux foires YIA (2017), Art Paris Art Fair (2018 et 2019).

La galerie adhère au Comité Professionnel des Galeries d’Art.

 

Un lieu qui entraîne le visiteur à découvrir un univers caché.
Un environnement presque abyssal.
Ici, un oursin en marche perpétuelle. Là, une forme libre habillée de pastels, un paysage dans un paysage…
Des encres sur papier, des tableaux,  des céramiques, des pastels, des sculptures cinétiques…
Une page ouverte à nos racines, à nos rêves, à nos questionnements.

A la manière d’un salon parisien, un lieu de causeries et de réflexions.

Le dialogue, le partage, telles sont les attitudes qu’il me semblent importantes de retrouver aujourd’hui. J’ai envie d’encourager les artistes dans un cadre résolument humain.
Nous sommes au 57 rue des Cascades. Dans un environnement resté populaire, où les résidents se saluent le matin. Un quartier où ont élu domicile plusieurs galeries d’art contemporain ces dernières années.
Loin d’être un « White Cube », le lieu se veut convivial. On peut s’asseoir. On peut respirer.

E.S.

Vue d ensemble Exposition Ouverture Galerie Eko Sato

Diapo Sculptures Igor Marchal Galerie Eko Sato

Diapo Vue d ensemble Expo Eudes Menichetti___b