EXPOSITION

Toshiaki Miyamoto

19 mai – 29 mai 2021   Vernissage samedi 22 mai 14H-20H 

English here

Un soir de crépuscule, dans son silence, ce silence propre au photographe, Toshiaki Miyamoto capte accidentellement une image trouble. Elle révèle une respiration. Il se consacre alors à une série de photographies captées aux détours de ses promenades dans la ville lumière. Un an après sa première exposition à la galerie, il nous revient avec de nouveaux trophées de chasse.

D’un côté, des formes acidulées et graphiques. Chorégraphies pulpeuses qui nous téléportent dans l’effervescence des années 60. On pense notamment au groupe Generative Fotografie. En face, une toute autre révélation. Ici, la photographie se confond en peinture.

Miyamoto imprime ses photographies sur papier Washi. Les différentes transparences et aspérités de ce papier traditionnel japonais apportent des tensions diverses et nuancées.

C’est en posant par accident une des photographies sur sa face de dos qu’il fait une découverte. Il retourne une autre image, puis deux… l’incident dévoile une peinture. L’image ainsi retournée semble nous transporter dans le détail d’un paysage d’Etretat de Monet, ou dans une abstraction de Kupka. Certains ressentiront la sensation d’un plongeon dans une composition de Poliakoff ou de Kurt Schwitters. 

Cette exposition nous convie dans différentes temporalités. Miyamoto nous invite dans un voyage improbable, et rend hommage à la ville lumière, avant de s’envoler vers d’autres explorations.

 

Plus d’informations

La galerie est ouverte à partir du 19 mai 2021 du mercredi au samedi de 14h00 à 19h00 et sur rendez-vous.
Dans le respect des mesures sanitaires, le port du masque vous sera demandé. Du gel hydroalcoolique est mis à disposition à l’entrée de la galerie. Entrée avec jauge.

Nous vous remercions par avance de votre compréhension. Nous restons bien sûr disponibles pour répondre à vos questions par mail: contact@ekosato.com

Prenez soin de vous.

________________________________________________________________________________

PROCHAINE EXPOSITION JUIN 2021

DU 19 JUIN AU 3 JUILLET 2021

La Galerie Eko Sato a le plaisir d’inviter Valérie Toubas et Daniel Guionnet, fondateurs de la revue Point Contemporain pour une Carte Blanche.

LE JARDIN D’ÉTERNITÉ

Une exposition avec Jonathan Bréchignac, Sophie Deltombe, Clémentine Dupré, Léo Fourdrinier, Lucie Linder, Maud Louvrier Clerc, Rachel Marks, Héloïse Rival 

 

 

Laissez donc à l’entrée de ce jardin d’éternité, vos pensées d’absolu, votre croyance en la maîtrise du temps. Rien de tout cela n’existe ici. Le fantasme de la vie éternelle se représente sous la forme de symboles, qui, comme le cyprès ou la grue dans la culture japonaise, traduisent la longévité. L’immortalité peut se consommer aussi à travers le gingembre bleu ou encore certains champignons. Les paysages du mont Yoshino souvent représentés couverts de cerisiers en fleur sont appréciés comme un lieu de retraite où le temps n’a pas de prise et où s’y expriment plus intensément qu’ailleurs les arts. Car sans doute est-ce là une des clefs de l’immortalité : elle se trouve dans la langue des poètes et des artistes, dans la créativité de l’esprit, lorsque l’existence elle-même se fond dans l’immanence de la nature, à travers sa contemplation et sa célébration, dans l’expression de sa beauté, de sa complexité et de ses mystères…

________________________________________________________________________________

Back to an exhibition

« Le Silence du mouvement » au Pavillon Carré de Baudouin

Avec les oeuvres de Catarina Rosa et Laurent Debraux, ainsi que les artistes invités, Damien Bénéteau, Gladys Nistor, Haruhiko Sunagawa, Pascal Haudressy, Justin Fiske, Karina Smigla Bobinski, ainsi que Ohad Naharin pour Chaillot, Théâtre National de la danse.

A l’ère de l’instantané et de l’immédiateté, cette exposition est un manifeste, une invitation à se retrouver. Le Silence du mouvement est une expérience sensorielle privilégiant la lenteur et le silence au brouhaha et à l’agression de la vitesse.

A travers des sculptures dont le mouvement fait partie intégrante et des créations statiques qui en éveillent l’idée, le spectateur est invité à une immersion où élégance rime avec pureté. Un espace où l’aspect technique s’efface pour apporter une respiration, un souffle. Ici s’instaure un dialogue entre les oeuvres et le visiteur qui nous ramène à une perception oubliée de l’espace et du temps. Le visiteur est invité à découvrir des oeuvres contemporaines intemporelles.

Commissaire d’exposition: Eko Sato

Instagram: @lesilencedumouvement

 

Expositions

Hermine Anthoine, 27 fév-27 mars 2021

Hermine Anthoine, 27 fév-27 mars 2021

Hermine Anthoine revendique le dialogue entre la sculpture et l’univers de son enfance de fille d’agriculteur. Dans cet…
ADO 9 Janvier – 6 Février 2021

ADO 9 Janvier – 6 Février 2021

Exposition de Ado. 50 années après sa première exposition muséale à l'ARC, Musée d'Art Moderne de la Ville…