A propos de Laurent Debraux

 

Ici, un visage émerge timidement des dunes de mercure, laissant derrière lui un souffle de poussière de perlimpinpin… avant de replonger dans son cocon argenté.
Là, un oursin en marche perpétuelle dialogue avec une bille farouche.
Par là-bas, un aimant en apesanteur se tâte entre deux belles rousses. Il caresse, effleure, sonde… hésite ou doute… Le spectateur découvre le mouvement poétique d’un aimant flottant en lévitation, flirtant dans l’espace de nos pensées.
Chaque pièce de Laurent Debraux conjugue le mouvement – presque indescriptible-  à une réflexion  qui ne fait que s’intensifier.
Laurent Debraux allie la poésie à la technologie. Le spectateur s’immobilise, capté, enchanté, il sourit ou réfléchit. Il prend le temps de prendre son temps. Laurent Debraux partage ce temps.

Depuis sa toute première réalisation, « Ué wo muité aruko / l’aile » exposée aux Arts Décoratifs de Paris en 2011, Laurent Debraux travaille sur la transmission des émotions par le mouvement.
Ici, un oursin en marche perpétuelle dialogue avec une bille farouche. Là, le spectateur découvre le mouvement poétique d’un aimant flottant en lévitation, flirtant dans l’espace de nos pensées.

Laurent Debraux a vu son travail exposé dans différents évènements d’art contemporain majeurs liés à la sculpture cinétique. Ses œuvres ont ainsi côtoyé celles de Vasarely, Soto, Le Parc, Agam, Tinguely… à Londres avec Kinetica Art Fair, à la Fondation Vasarely, à l’exposition Mouvement et Lumière au Centre d’Art Contemporain Franck Popper à Marcigny. Un « in and off » faisant  suite à l’exposition Dynamo du Grand Palais.

« 95% de la communication entre deux personnes est non verbale. Une grande partie passe par la perception d’infimes mouvements. Ce que j’aime est d’essayer de recréer cela avec le moins de matériaux  possibles, afin que le spectateur ne perçoive que le mouvement. Plus un mouvement est lent,  mieux on peut le ressentir »

Expositions

2016

Mai 2016 Exposition personnelle. Galerie Eko Sato

Mars 2016 Ouverture. Exposition collective.  Galerie Eko Sato

2014

Octobre 2014
Création d’une pièce en hommage au designer Pierre Paulin. Ribbon Chair, suspension cinétique réalisée en verre. Chanel – Nexus Hall à Tokyo dans le cadre de l’exposition « Pierre Paulin, Design for ever »
Mars 2014
Sculptures exposées au PAD (Pavillon Art Design) aux Tuileries. Représenté par La Tools Galerie. Laurent Debraux a été appelé par les organisateurs du PAD pour créer une installation monumentale unique pour l’entrée du PAD.
Mars  2014
Exposition personnelle à l’église de Maison-Laffitte, organisée par les affaires culturelles du Conseil municipal de Maison-Laffitte.

2013

Décembre 2013 – Janvier 2014
Exposition personnelle à la Tools Galerie, Paris.
Juillet 2013
Vente aux enchères « Made in Light » chez Christies à Paris, organisée par la Fondation Vasarely et le Musée en herbe .
Juin-Novembre 2013
« Mouvements et Lumières » au Centre d’Art Contemporain Franck Popper à Marcigny. L’exposition présentait un « in and off » avec plus de 20 artistes présents à l’exposition Dynamo au Grand Palais.
Mars 2013
A été retenu en shortlist de l’événement « International Emerging Artist Award » de Dubaï. La shortlist se constituait de 73 dossiers sur 1476 participants. A été noté « Au dessus de la moyenne (de la shortlist) avec les félicitations du jury ».
Février 2013
Participation au Salon «Kinetica Art Fair », à Londres. Une œuvre de l’artiste (« La Mare aux Fées ») a été choisie pour figurer en couverture du catalogue de l’événement.

2012

Novembre 2012
Salon d’Art Contemporain MACPARIS, à l’espace Champerret (125 artistes sur 1200 candidatures). A remporté trois des cinq prix décernés par le public et a été classé 2° sur les deux autres).
Juin 2012
Exposition au théâtre de la cité internationale, Paris, dans le cadre des Scènes ouvertes à l’insolite.
Juin 2012
Installation dans le parc du Centre Hospitalier Daumezon, à Fleury les Aubray, dans le cadre du festival Excentrique.
Mai 2012
Participation à l’événement « Mais Que Refaire », durant « Futur en Seine », au 104, à PARIS.

2011

Septembre 2011
Invité au Festival Del Arte Digital, Belo Horizonte, Brésil. Exposition de trois œuvres au Museu Inimà De Paula.
Septembre 2011
Participation à l’exposition « 100 masques pour le Japon » au Musée des Arts Décoratifs, Paris
Avril 2011
Pièces exposées à la galerie Les Modernistes, Paris.

2010

Décembre 2010
Réalisation d’une vitrine, chez  By Mutation  Paris.
Octobre 2010
Pièces exposées chez Le Chemin des Arts, Paris